Club La Variante

Club d'Échecs La Variante

Nouvelles Calendrier Tournois antérieurs Parties des membres Cotes Album Problèmes Carte et tarifs Matériel, sites, références etc. Nous écrire


Mise à jour
le 10 Décembre 2017
par Denis Lafrance


Le Club d'Échecs
La Variante,
de Saint-Jérôme,
est un groupe de
passionnés
des échecs !
Viens nous voir !

Quelques notions concernant les Tournoi Blitz , soit des parties de 5 minutes pour mater.


Certains soirs, des discussions d'arbitrage peuvent susciter les passions ! Voici ici le résultat de certaines décisions ou consultations d'intérêt.


CLUB D'ÉCHECS LA VARIANTE
de Saint-Jérôme


AGS.

(NOTA BENE: Benoît qui a gentiment et bénévolement accepté de prêter sa plume à la rédaction des comptes-rendus hebdomadaires du site.
À titre de webmestre désigné, je l’en remercie. Denis L.)


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Lundi 11 décembre

AGS.


Ronde 3 du CHAMPIONNAT !

Consulter l'album photo

Bienvenue et bonne chance à tous!!


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Résumé du 4 DÉCEMBRE : DEUX PARTIES COMME HANTÉES, ÇA NE SE MANQUE PAS!

AGS.

Deux et deux font deux et la guerre des ti-temps

Oui, deux et deux font deux. Avant de sortir vos calculettes ou de vous demander si St-Jérôme se trouve dans une zone où la géométrie euclidienne n’a pas prise, il faut bien comprendre que, aux échecs, quand deux adversaires jouent, ça compte pour une partie et, quand ça se reproduit une seule fois dans la même soirée, et bien, ça fait deux parties. Et ce, même si, au total, quatre personnes se sont dûment amusées. Bon, peut-être pas les perdants, un peu moins amusés, eux, et qui sont au nombre de deux après deux parties. Par contre, nuance d’importance, si ce sont les mêmes adversaires qui jouent ensemble deux parties consécutives, et que c’est la même personne qui perd la première et la seconde, il y aura un seul perdant pour deux parties. Ok, reprenons. Pour faire simple, disons qu’il y a toujours moitié moins de parties que de joueurs ou, de deux choses l’une, il y a autant de perdants que de parties jouées sur des échiquiers distincts(évidemment, si les mêmes joueurs changent d’échiquier pour des raisons esthétiques, ça ne fonctionne pas). Et le calcul tient la barre même si un ou plusieurs tiers analysent la ou les partie(s), comme c’était le cas le quatre au soir dernier. Ou encore si vous vous essayez, un de ces quatre, de jouer avec votre douce moitié entre deux quarts (au football, américain s’entend, c’est-à-dire celui qui défonce les côtes alors que l’européen, lui, se contentedes tibias); et inversement pour le ‘doux moitié’, question de contribuer, genre, au débat français actuel sur la grammaire des sexes. C’est simple, non? Ça se comprend en moins de deux, c’est sûr. Mais on digresse. Revenons de ce pas à nos mammouths laineux. Si on dit que le trois fait le mois, c’est bien le quatre qu’on se fait battre. Le 4 décembre dernier, dans notre local béni par Sainte Barbe (c’est l’un des saints patrons des mathématiciens, alors on se dit que, à force de calculs sur l’échiquier, les échéphiles doivent partager le saint homme dans leurs prières), ont donc eu lieu les parties commentées, ou comme hantées, selon ce que disait l’autre – en fait, moi-même, mais je me reconnais de moins en moins dans le miroir le matin.

Il y a d’abord eu la lutte biclaudienneLaforest-Côté puis, une heure plus tard, un combat revanche, ou amicalement revanchard, entre Patrick et Sylvain. Une lutte de colosses! Et de ti-temps, c’est-à-dire chacun disposant de 30 minutes + 10 secondes par coup, soit tout juste le tiers d’une lente, mais un peu plus qu’une semi-rapide. Claude L. a raté sa chance en milieu de partie, semble-t-il, selon les analystes endiablés de la pièce d’à côté, alors que Claude C. a patiemment et stratégiquement contre-raté victorieusement celle-ci. Pour ce qui est de la partie subséquente entre Monsieur P. et Monsieur D., retenons que Sylvain a répété sa bravoure d’il y a une quinzaine en luttant furtivement sinon sourdement (voir photo) avec un cavalier en moins, qu’il a gracieusement cédé peu de temps après l’ouverture. Toutefois, les analystes endiablés mentionnés tout à l’heure ont colocalement retenu leur souffle devant une fourchette potentielle et létale offerte à Patrick sur un plateau d’argent (en fait, de bois, échiquier parlant), qu’il a humblement feint, plusieurs centaines de secondes durant, de ne pas voir. Et puis, coup de tonnerre, salve d’applaudissements, cris de joie et pattes de gazelle, P. fourchetta nonchalammentS., qui abandonna chalamment sur-le-champ. Voila qui est dit.


Nos remerciements à tous les participants à cette fort intéressante séance d’analyse!

Benoît Le Blanc


Consulter l'album photo

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




LE 4 DÉCEMBRE : DEUX PARTIES COMME HANTÉES, ÇA NE SE MANQUE PAS!

AGS.


Ne manquez pas notre soirée du 4 décembre prochain. Nous aurons droit à une diffusion en direct d’un événement se déroulant… à moins de 10 mètres (ou 32,8084 pieds pour les nostalgiques du système anglais) de ladite diffusion. Quand on dit que la technologie élimine les frontières et rapetisse le monde, wow!

L’événement en question est le commentaire en directdans la salle adjacente à la salle principale de 2 parties jouées, dans la salle principale co-adjacente donc, par 4 joueurs, sur 2 échiquiers de 64 cases comptant 16 pièces chacun, ce qui fait 128 cases qui seront épiées à mesure qu’elles se feront piétiner.Sur le plan probabiliste, me dit un copain actuaire échéphile, le nombre de possibilités qu’offre la mathématique de cet agencement défie l’entendement (plus grand que le nombre d’étoiles que compte l’univers, ou, plus étonnant encore,que le nombre de mensonges proférés ces derniers mois par un certain MisterTau sud de nous). De plus, si l’on médite sur l’image fort évocatrice du penseur poilu qu’a si bien choisie Denis, sachez que, selon le paradoxe dit « du singe savant », un simien qui tape indéfiniment au hasard sur une machine à écrire pourra, presque assurément, produire n’importe quelle grande œuvre de la littérature (de Victor Hugo à Fred Pellerin, en passant par les Trois accords). Ce sont les lois de l’infini qui le disent, pas moi. Bref, à jouer tous les coups au hasard sur l’échiquier, on peut se consoler qu’un jour, sûrement, dans un avenir plus lointain que proche, on en arrivera à jouer exactement comme Carlsen. L’espoir, c’est quand même quelque chose.
Les joueurs élus pour la cause seront donc jugés dans leurs moindres coups, de génie ou autre, et les voyeurs de la télédiffusion de proximité commenteront patiemment et savamment, du moins l’espère-t-on, chaque position résultante.

Un gros merci à l’avance aux joueurs qui accepteront d’être hantés par le voyeurisme échiquéen de leurs camarades et à tous les autres qui accepteront devoyeuriser ces derniers!

TRÈVE DE PLAISANTERIE : CETTE SOIRÉE OFFRE UNE TRÈS BELLE OCCASION D’APPRENTISSAGE POUR TOUS, QUEL QUE SOIT LE NIVEAU. VENEZ NOMBREUX!


Benoît


Consulter l'album photo

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Résumé de la soirée Inter-Club

AGS.


SCHNEEWITTCHEN* À JOLIETTE : « INTERCLUB, INTERCLUB, DIS-MOI QUE JE SUIS LE MEILLEUR!»
(*en bas allemand dans le texte)

« En cherchant à la ronde, de par le vaste monde, il est vrai qu’on ne trouve pas meilleur club que toi. »
La princesse Blanche-Neige n’a peut-être jamais joués aux échecs, mais avouons que les parallèles à faire sont fascinants quand on relit le conte originel des frères Grimm : une reine orgueilleuse qui se croit toute puissante, un roi qui se cache quelque part, un chevalier qui fait des apparitions imprévisibleset, enfin,presqu’autant de petits êtres qui détermineront la fin de l’histoire(7 plutôt que 8, mais bon, on ne chipotera pas).
Bon, maintenant, passons aux choses semi-sérieuses.

Le 27 novembre dernier, les preux Variantois ou Variantais (Variantins, peut-être, je vous laisse décider) de St-Jérôme ont covoituré dans quelques carrosses, ou cocarossé dans quelques voitures, pour aller affronter vaillammentles Penseurs de Joliette dans le sympathique et bien garni donjon de la Bibliothèque Rina-Lasnier. Entre deux visites à la table des festins copieusement préparée par nos hôtes, nous étions une trentaine à nous livrer une bataille, avec ou sans merci, selon la politesse respective de chaque combattant. Comme il se doit dans tout jeu qui se joue à deux, il y a eu autant de victoires que d’échecs… Mais si on oublie le partage des résultats – assez serrés raconte-t-on dans les chaumières – la soirée était surtout vouée à la camaraderie la plus pure, nos hôtes de Joliette nous ayant reçus avec leur générosité et leur chaleur légendaires.

À la fin de cette soirée mémorable, tout le monde est reparti souriant et repu, et depuis, raconte-t-on dans les mêmes chaumières que celles mentionnées plus haut, il a aussi vécu un peu plus heureux.
Tchuss!**

**Cet article était une gracieuseté collective qu’ont signé Chef (Prof), Pimpel (Timide), Happy (Joyeux), Brummbär (Grincheux), Schlafmütze (Dormeur), Seppel (Simplet), Hatschi (Atchoum) et, bien sûr…



-- Benoît (Benedikt).


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Le club est fermé le 27 novembre pour cause d’interclubite (mais on se donne rendez-vous à 18h… voir plus bas)

AGS.



Prenez note que le club sera fermé le lundi 27 novembre car nous repartons vaillamment en guerre amicale contre le club de Joliette. Ce rendez-vous annuel qui oppose La Variante aux Penseurs est l’événement très peu médiatisé qui, à chaque passe orbitale terrestre héliocentrique, reconfigure les plaques tectoniques du monde échiquéen, rien de moins! Ça va brasser, c’est sûr. Mais avec une large dose de bonne humeur… et un zeste de bravade ou bravoure, c’est selon. Donc, à siffloter ou chantonner sur l’air de la Marseillaise :

Aux armes, citoyens!
Formez vos bataillons!
Marchons, marchons!
Que l’instinct pur…
Inspire vos pions!

NOTA : Pour ceux qui ont un moyen de transport et ceux qui n’en ont pas, rendez-vous au local de St-Jérôme à 18h pile, heure militaire ou 6:00 pm, heure civile. Nous tenterons d’organiser du covoiturage jusqu’à Joliette. À lundi!

-- Benoit Le Blanc


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Compte-rendu du 20 novembre :

AGS.



Championnat, ronde 2:
Dans les petits pots, les meilleurs onguents, dans les grands, les excellents.

De même, dans les courtes parties, les meilleurs joueurs, dans les lentes...et bien, les joueurs se tiennent la tête à deux mains pour ne pas qu’elle tombe sous le poids des neurones surchargés par la massedes stratégies, tactiques et contre-jeux,joués et déjoués, ainsi que des hallucinations causées par la fixation un brin obsessionnelledes cases blanches et noires (ou beiges et brun moka pour les inconditionnels des échiquiers de bois).

Le lundi 20 novembre s’est ainsi patiemment, très patiemment, déroulée la 2e ronde du Championnat du club. Alors que le onzième coup de l’horloge approchait, heure normale et hivernale de l’est, les derniers concurrents attablés, Patrick et Sylvain,s’échinaient à éviter la nulle, qui les a tout de même rattrapés malgré leur échine éprouvée et la position qu’on sait traditionnellement gagnante de Sylvain, qui luttait bravement avec une pièce mineure en moins mais une supériorité écrasante de deux pions contre un sur l’aile dame.

Denis et Luc, nos deux plus puissants adversaires de guerre lente, ont livré une bataille tenace et subtile, qui s’est terminée par le gain pour Denis, alors que Luc luttait déjà contre la pression des tic-tacs.

On peut consulter le résultat des autres joutes enlevées et enlevantes de la soirée dans la section Tournoi.

Bravo à toutes les participantes et à tous les participants!


-- Benoit Le Blanc


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Compte-rendu du 13 novembre : Soirée échelle --- ronde 3 & 4

AGS.



D’échelles et de serpents:

Notons d’entrée de jeu que, chez les Hindous, l’échelle est le symbole de l’ascension spirituelle vers le ciel alors que le serpent, on s’en doute, mène dans l’autre sens. Une bonne action fait donc gravir les échelons alors qu’une mauvaise fait emprunter quelque dos gluant vers les abysses.
Tout le monde ou presque se souvient, enfant, de s’être accroupi joyeusement devant sa planche Serpents et échelles de Hasbro ou de Milton Bradley. Personne ou presque, cependant, ne se souvient de quoi avait l’air le jeu ancestral hindou moksha-patamu ou, plus vieux encore, le Dapasada sanscrit et leur petit côté moralo-lugubre. L’échiquier moderne, pour sa part, plus léger pour l’âme, a des millions d’adeptes, dont quelques-uns ont convivialement trouvé refuge à St-Jérôme, près d’un parc de baseball plutôt bien éclairé.

Nos 3e et 4e rondes de notre fort couru tournoi Échelle se sont déroulées le 13 novembre dernier dans ledit refuge devant une foule aussi bruyante qu’absente. Mais les concurrents scalaires (oui, oui, c’est l’adjectif qui va avec échelle) ont fait fi de tous les applaudissements virtuels pour s’en donner à cœur joie. Malgré les doubles victoires de plusieurs joueurs, Denis s’accroche à son ciel bien mérité, du moins sur l’échiquier. Les autres mouvements vers le haut et vers le bas peuvent être observés dans la section Tournoi.

Bravo à toutes les participantes et à tous les participants!


-- Benoit Le Blanc


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Compte-rendu du 6 novembre : Soirée mini-tournoi

AGS.



Il y a de ces entre-deux qui plaisent ou qui pèsent tout autant qu’un trou normand. À mi-chemin entre le blitz et la partie longue, la cadence de nos semi-rapides a au moins toujours cela de bon qu’on peut affronter trois amis ou adversaires, c’est selon, dans la même soirée.

Le 6 novembre dernier – ou 16e jour du mois de brumaire, jour du chervis, si vous avez l’âme un tantinet franco-révolutionnaire – se sont affrontés 18 de nos membres dans l’un de nos mini-tournois fort prisés de 3 rondes. Denis et Arthur ont présenté une fiche parfaite de trois points, bravo! Alors que Alain, Luc, Sylvain, Pascal, Robert et François ont raflé chacun deux victoires. Un prix de participation a été décerné aux autres participants sous la forme de poignées de main fort amicales et compatissantes

Évidemment, avec tout ce beau monde présent, on pourrait s’imaginer autant de veuf et veuve des échecs à la maison attendant le retour de leur vaillante guerrière ou non moins vaillantguerrier. Ce qui a inspiréla blague un peu mononclesquesuivante :

Un échéphile invétéré se confie à son meilleur ami :
- Ma conjointe a menacé de me quitter si je participe au tournoi de trois jours ce week-end. Faut dire que je la comprends, c’est mon 8e depuis le début de l’année.
- Wow, c’est dur, qu’est-ce que tu comptes faire?
- Je vais jouer e4.

Félicitations à tous les participants !!

-- Benoit Le Blanc


Ce soir 20 novembre 2017:
Championnat du club ronde 2

Bienvenue et bonne chance à tous


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Compte-rendu du 30 octobre : Soirée Blitz



Le blitz est aux échecs ce que les viandes sont au régime alimentaire, entend-on parfois – ou, pour les végétariens, les noix ou autres fruits à coque riches en graisse. En petite quantité, c’est bon pour la santé échiquéenne, mais trop, ça peut alourdir le jeu et encrasser les artères stratégiques.

Bon, peut-être, mais parlez-en à des titans du jeu comme Carlsen ou à Kariakine, qui ont accumulé des dizaines de milliers de parties éclair (blitz, en allemand), alors qu’ils n’ont pas encore atteint l’âge vénérable de… 30 ans. Et que dire du regretté Mikhail Tal, ancien champion du monde qui a littéralement révolutionné l’attaque sur l’échiquier et qui a détrôné l’ultra-méthodique et soi-disant inébranlable ‘tigre’Petrosian.
Tal était convaincu que c’étaient les centaines de milliers de blitz qu’il a joués, et savourés en même temps que sa fidélissime vodka, qui lui avaient donné son style agressif inimitable et sa compréhension tactique du jeu à ce jour inégalée. Il aurait même quitté son lit d’hôpital, mourant, un rein en moins et arborant un teint cadavérique digne de Walking Dead, pour jouer quelques derniers blitz avec des amis.
Une chose est sûre : que l’on soit adepte ou détracteur du jeu éclair, il est certain qu’il peut améliorer la concentration et la vitesse de ‘la juste’ décision en pression de temps.
Imaginez, en effet, que vous êtes en tournoi régulier et que vous et votre adversaire avez 2 ou 3 minutes à l’horloge. Celui qui ne panique pas l’emportera presque toujours.
Or, un joueur de blitz aguerrisera plus à même de garder son sang-froid. À n’en pas douter…

Le 30 octobre dernier a donc eu lieu notre première ration de protéines échéco-lipidiques de l’année sous la forme d’un tournoi de blitz auquel ont participé 13 de nos membres.
Un maximum de 20 parties ont été jouées sur les 24 possibles. Benoît et Denis ont cumulé tous deux 17 points, ne concédant que trois points sur 20 parties jouées.
Claude a talonné de près Benoît et Denis avec 16,5 points solidement gagnés.

Notons en terminant l’entrée en scène d’une nouvelle membre ultra-sympathique, Marie-Josée, quirecommence le jeu après et malgré une vie professionnelle des plus intenses.
Marie-Josée a arraché deux victoires, l’une à notre président Marcel et l’autre à notre vétéran Roger.
Comme l’étude du jeu ne lui fait pas peur, il faudra la surveiller et nous tenir les neurones serrés dans les mois et années à venir.

Félicitations à tous les participants !!

-- Benoit Le Blanc


Ce soir 13 novembre 2017:
Tournoi échelle rondes 3 & 4

Bienvenue et bonne chance à tous

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

AGS.
Luc" à gauche recevant le certificat avec mention : CHAMPION DU CLUB 2017 de la part de Marcel. Toutes nos félicitations à LUC !



Lundi 6 novembre 2017:
Mini tournoi de 3 rondes

Bienvenue et bonne chance à tous!!



----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

AGS.
AGS.
2017-10-29 : Halloween + les échecs


AGS.

Lundi 30 octobre 2017: HALLOWEEN
AGS.


Tournoi de blitz & parties amicales
AGS.


Bienvenue à tous !!


AGS.





----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

AGS.
2017-10-23 :


Lundi 23 octobre 2017: Local non-disponible






----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


AGS.
2017-10-15 : La place Holler " Les échecs en plein air Août 2017"


Lundi 16 octobre 2017: La première ronde du Championnat du club

Bienvenue à tous

&

Bonne Chance à tous




----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le club d'Échecs la Variante sera présent samedi le 30 septembre prochain de 9 h à 16 h au 101 place curé Labelle lors de la fin de semaine de la Culture à St-Jérôme.

Quelque soit votre âge, cette rencontre vous donnera l’occasion de tester vos compétences/ connaissances « en blitz – simultanée » par rapport aux joueurs qui seront présents.

Vous aurez la possibilité d’obtenir, des conseils de spécialistes ainsi que passer un bon moment.


Nous vous attendons cette fin de semaine.

Bienvenue à tous/toutes



 




Le Club d'échecs
LA VARIANTE de Saint-Jérôme offre l'opportunité de jouer aux échecs avec des partenaires de son niveau dans un cadre agréable et détendu. Tous les amateurs des environs sont les bienvenus. Nous encourageons tout autant les débutantes et débutants que les expertes et experts à venir s'amuser en jouant aux échecs !


Jouez sur Playchess.com avec des joueurs du Club !
Allez dans la section "Clubs et Fédérations" puis choisissez Canada et vous nous trouverez !





buy cialis online cheap viagra for sale online order viagra online